A l’occasion de la sortie de son nouveau film, Sandrine Kiberlain a accordé une interview à Madame Figaro. Alors que sa fille Suzanne Lindon réalisait son premier film, l’actrice est on ne peut plus fière !

Telle mère telle fille ! Sandrine Kiberlain, comédienne accomplie, vient de réaliser son premier film, Une jeune fille qui va bien. Une similitude qu’elle partage avec sa fille Suzanne Lindon, qui a également réalisé son premier film, Seize Printemps. Interrogée à ce sujet par Madame Figaro, la jolie blonde confiait fièrement : « La réalisation est un apprentissage qu’on a fait en même temps, même si Suzanne a écrit son scénario à l’âge de 15 ans : elle valorise la légitimité de sa carrière. Vous ne pouvez pas imaginer ma fierté et celle de son père de se donner les moyens de satisfaire sa passion. “

En décembre dernier, dans les colonnes de Version Fémina, Sandrine Kiberlain évoquait le premier film de sa fille issu de sa relation avec Vincent Lindon. Puis elle expliquait : ” Elle a tout fait toute seule : écrire, réaliser, Chercher de l’argent , le jeu… Je l’admire beaucoup. C’est tellement fier pour les parents de voir que leur enfant se donne les moyens de vivre sa vie. La passion . Son père et moi n’avions jamais fait ça auparavant : jouer dans un film que nous avons écrit et réalisé. Nous avons redécouvert Suzanne, elle nous a surpris. “Alors que tous les deux partagent la même passion, l’actrice ajoute :” Aujourd’hui, nous nous soutenons à distance. Nous discutons travail et cette passion commune qui nous unit au-delà du lien affectif.” Deux ans plus tôt, Sandrine Kiberlain avait révélé sur le tournage de C à vous : “Elle me surprend tout le temps, c’est une personne à part entière, ses Ressembles père qui me ressemble un peu !”

Suzanne Lindon était invitée sur le tournage de Quotidien le mercredi 9 juin 2021. Alors que Yann Barthès lui demandait si ses parents avaient vu et aimé son film la jeune femme a répondu : “Oui, tu l’as aimé ! tout le monde y pense. Alors j’essaye de m’en remettre.” Suzanne Lindon ajoute discrètement : « Je veux me sentir légitime dans ce métier. Je la vois comme des parents, je ne la vois pas comme un acteur. Quand il fallait leur montrer mon film, j’étais content de leur montrer ! ému et ils l’ont beaucoup aimé car ils ont une qualité : ils sont très honnêtes et s’ils ne l’avaient pas aimé ils l’auraient dit !

Encore une fille gonflée de .. qui n’est pas particulièrement jolie, mais d’après à la sienne Mère a tous les talents. Fatigué de ces fils et filles de… qui sont placés dès la naissance… il suffit de penser à tous ces étudiants à la recherche d’un travail pour commencer leur prochaine année scolaire

famille à gauche et tous aussi moches, j’espère qu’elle ne devient pas une tireuse semi-mongole comme son père.

Tous ces enfants d’acteurs ne vont pas sur les forums emploi que fréquentent les étudiants pour choisir leur voie. Vous êtes le travail de vos parents. Pourquoi se compliquer la vie quand on a une bonne carte de visite et qu’on peut gagner beaucoup d’argent. La critique du physique de cette jeune femme est déplorable. Je veux voir le visage de ceux qui doivent se croire Appollones.

La fille de… est résistante à l’hiver. J’espère qu’elle ne te lit pas, elle va flipper

ah j’ai oublié un modèle, mais on ne peut pas dire que les fées se penchaient sur leur berceau quand elles sont nées.. Elle est moche et n’a aucun charme !!!

Sandrine a un visage ingrate, mais elle a du charme, mais Dieu, sa fille est moche… Et comme par hasard, elle a tous les talents, réalisatrice, comédienne, chanteuse, danseuse.. .. mais qui pensez-vous que nous sommes? Tilleuls ? ?? Et Yann Barthès est complice de cette situation car c’est son petit-ami… C’est pathétique et pathétique, je pensais que Vincent Lindon était honnête…

Il y a encore des gogos qui disent qu’il n’est pas survolté. Merci les gars, vous avez construit notre beau monde aujourd’hui avec des campagnes de femmes, d’enfants et de canapés plus que jamais. Félicitations.

C’est vrai, le monde des ours en a marre des soins, l’eau se mouille et le feu brûle… et nous, on y pense !!!

Les informations recueillies via ce formulaire sont soumises à un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et/ou ses partenaires et prestataires pour l’envoi de bons plans et offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, veuillez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.closermag.fr