Marie Demaret

| Publié le 9 juin 2021
| Mis à jour le 9 juin 2021

Ce vendredi 11 juin débutera enfin l’Euro 2020. Un moment que de nombreux fans de football attendaient avec impatience, l’événement ayant dû être reporté d’un an en raison de la crise sanitaire . Et à cette occasion, tout a été mis en œuvre pour que cet événement sportif se déroule dans les meilleures conditions possibles. Huit villes accueilleront même les supporters dans leurs stades afin que tous les supporters puissent vibrer au rythme de la MÉ.

Cette nouvelle édition s’annonce également innovante, car pour la première fois une femme, Stéphanie Frappart, officiera comme réserve et quatrième arbitre. Elle est donc chargée de tenir le tableau avec les changements et les prolongations. Annonçant la nouvelle comme une véritable percée dans le monde du football masculin, l’UEFA avance donc petit à petit car l’arbitre ne sera pas directement à l’honneur.

Lire aussi > Euro 2021 : 5 talents fous des moins de 20 ans à suivre ! [VIDEO]

Stéphanie Frappart commence à se faire un nom dans le monde de l’arbitrage. La joueuse de 37 ans était déjà arbitre centrale en Ligue des champions, en Ligue des nations, en Supercoupe d’Europe et en Ligue 1 et 2 de France. En janvier 2021, elle a même eu l’honneur de figurer sur la liste des 30 personnalités aux côtés de Kylian Mbappé et Didier Deschamps à intégrer dans l’univers footballistique du quotidien L’Equipe. Une pionnière qui se considère désormais comme faisant partie du mobilier, comme elle l’a expliqué dans une interview pour Le Monde. « Maintenant, je m’adapte au fond et ça me va très bien. “

Stéphanie Frappart semble avoir toujours su qu’elle travaillerait dans le monde du football après avoir obtenu sa première licence avec l’AS Herblay à l’âge de seulement 10 ans. Neuf ans plus tard, en 2002, elle fait ses premiers pas en tant qu’arbitre. à la division d’honneur régionale d’Île-de-France. Un métier qu’elle considère comme une véritable « école de la vie ». « Je pense sincèrement qu’être une femme dans ce métier est un plus, car j’ai une approche différente à cause de mon statut, sans ce rapport de force qui peut exister entre les hommes », a-t-elle confié à un représentant du média. Herblay.

Lire aussi > Euro 2021 : Pourquoi le maillot hautement politique de l’Ukraine agace Moscou

En 2019 Stéphanie Frappart a atteint deux de ses objectifs personnels en tant qu’arbitre dans un match de Ligue 1 et de Supercoupe d’Europe.Elle est aujourd’hui la plus haute arbitre professionnelle de France rougeur qui pèse lourdement sur ses épaules du haut de sa taille de 1m64. Bien qu’elle ait été la cible de déclarations sexistes et misogynes plus d’une fois, elle a toujours réussi à garder son sérieux et son ordre sur le terrain. Elle était aussi la marraine de l’Opération Sport Féminin et soutenait publiquement les femmes victimes de violences sexuelles dans la communauté. « C’est à la fois un privilège, un honneur et une responsabilité. J’espère que mon parcours encouragera les jeunes filles à s’impliquer dans la fonction publique. »

Après l’Euro 2020, Stéphanie Frappart devrait diriger les Jeux Olympiques, où elle animera plusieurs matchs de football féminin et masculin.

Ref: https://parismatch.be