Nous utilisons des cookies et d’autres technologies de suivi pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site, afficher du contenu personnalisé et des publicités ciblées, analyser le trafic du site et comprendre d’où viennent nos publics. Pour en savoir plus ou vous désinscrire, lisez notre Politique relative aux cookies. Veuillez également lire notre avis de confidentialité et nos conditions d’utilisation, qui sont entrés en vigueur le 20 décembre 2019.

Tout fan de Syracuse Orange connaît et comprend l’histoire et l’héritage du numéro 44 pour l’équipe de football. Il est enraciné dans le tissu de l’université et du département sportif dans presque toutes les mesures possibles. Cela fait partie de l’identité de SU, jusqu’aux numéros de téléphone et au code postal. Le nombre 44 EST Syracuse. Mais encore une fois, vous le savez déjà.

Les pouvoirs en place à Syracuse le savent aussi, bien sûr. Pourtant, ils ont oublié comment le numéro a gagné sa place sacrée pour commencer : le succès sur le terrain. Personne n’a porté le numéro depuis 1998, et 44 a été officiellement retiré en 2005. Les appels pour le restaurer ont été immédiats et se poursuivent, mais Orange (ou plus précisément, les administrateurs) ont à plusieurs reprises bâclé son retour.

LE DOCTEUR Gross a repoussé l’idée de le ramener tout au long de son mandat. Au début de 2015, il semblait qu’il pourrait être de retour pour le porteur de ballon « exceptionnel » recrue Robert Washington. Et après avoir été ramené pendant quelques jours, il a ensuite été retiré et relégué à la situation actuelle du «conseil» avec très peu de détails autour.

La porte a été rouverte en 2019 alors que le directeur sportif actuel John Wildhack et Dino Babers étaient en tournée nationale de battage médiatique avec les anciens, notant que le numéro n’est pas définitivement retiré, mais serait utilisé avec la permission des 44 précédents.

Avance rapide de deux ans, et après un démarrage à chaud (et une solide campagne de première année), des questions se sont à nouveau posées à propos de 44 et quand il pourrait être donné à Sean Tucker. Babers a déclaré en septembre qu’il était d’accord, mais c’était aux “44 gars” – une parodie des Avengers en devenir si nous en avons déjà vu une. Maintenant, après le meilleur départ pour un porteur de ballon Power Five depuis Reggie Bush en 2005 (!!!), c’est une victoire facile pour donner le numéro à Tucker avant le match de Clemson de vendredi soir.

Le remarquable Syracuse RB Sean Tucker ne recevra pas le légendaire n ° 44 dans le cadre de l’hommage à Floyd Little ce soir, ni du tout cette année. L’AD John Wildhack a déclaré sur @krockcny ce matin qu’il était “beaucoup trop prématuré pour vraiment discuter” de faire ça : https://t.co/nnc36zXmUl pic.twitter.com/nq81bnLDS0

Une fois de plus, Syracuse – et plus précisément Wildhack – glisse sur une peau de banane qu’ils y ont eux-mêmes placée.

De toute évidence, il y a plus à remettre 44 dans la rotation que simplement « voulez-vous le faire ? » et je comprends ça. Mais Tucker connaît une saison incroyable, veut porter le numéro et en comprend l’héritage et l’histoire pour le programme. Syracuse, embourbée dans une période difficile depuis la saison miracle 10-3 de 2018, pourrait avoir besoin d’un petit coup de pouce en matière de relations publiques. Wildhack pourrait aussi, si nous sommes honnêtes. Pourtant, nous ne nous contentons pas de rejeter activement l’idée de voir Tucker le porter ce week-end. Wildhack élimine l’idée pour l’année entière, ET dit qu’il est trop prématuré d’en discuter.

Apparemment, SU Athletics a parlé aux familles d’Ernie Davis et de Floyd Little, ainsi qu’à Jim Brown et Rob Konrad, et cela fait partie de la façon dont nous sommes arrivés ici. Brown a déclaré vouloir garder 44 à la retraite, bien que Little soit en faveur de son retour. De plus, il y a d’autres 44 vivants au-delà de ceux mentionnés ci-dessus…

Bien que je comprenne l’importance de maintenir des relations positives avec les anciens élèves, qu’est-ce que Syracuse a vraiment à perdre en le donnant à Tucker – le meilleur porteur de ballon à jouer pour l’Orange depuis au moins une décennie – en ce moment ? Quoi, Jim Brown arrête de prendre vos appels ? Vous êtes le département des sports, après tout, et celui qui contrôle en fin de compte qui porte ce maillot.

Même si vous voulez continuer cette mascarade autour du 44, pensez-vous honnêtement que c’est ce qui se passe à Syracuse autour du numéro 22 de la crosse masculine ? Ce numéro est constamment en circulation, utilisé comme récompense et outil de recrutement. Il conserve sa pertinence et son impact car il est toujours utilisé.

Ici, si vous évitez de le donner à Tucker au moins jusqu’à la fin de cette année, vous nous dites que la barre est tout simplement trop haute pour que quiconque puisse la gagner à ce stade. Ou s’ils le peuvent, c’est le point culminant d’une carrière et une carotte sur un bâton que vous continuez à faire pendre devant les gars alors qu’ils n’ont pas encore vu s’ils peuvent réellement l’attraper.

Si vous gardez le numéro 44 jusqu’à ce que quelqu’un devienne senior, vous êtes presque assuré de le perdre (au repêchage de la NFL) avant cela s’il est assez bon pour répondre à ces normes incroyablement élevées à ce stade.

Donnez déjà le numéro à l’homme. Et si les anciens et/ou leurs familles ont un problème avec cela, il y a une réponse simple : l’importance de 44 ne vient pas seulement de l’héritage qu’il a eu des grands joueurs qui le portent, mais de l’héritage qu’il peut continuer d’avoir lorsque de nouveaux grands l’enfilent. également. Il existe une réalité proche où les joueurs entrants ne savent même pas qui est Jim Brown (et c’est peut-être déjà le cas). Une façon de s’assurer que cela n’arrive pas à 44 dans l’ensemble est de le garder en vie et sur le terrain, même avec parcimonie.

Titre associé :
Sean Tucker portera ne porte pas le légendaire n°44 cette saison, dit Wildhack
Syracuse, NY — Si le demi offensif de Syracuse Sean Tucker finira par porter le n°44 à SU, ce ne sera pas 'ceci…
Syracuse tâtonne encore le ballon sur le numéro 44
Syracuse AD John Wildhack : Sean Tucker ne portera pas le n°44 ceci année, 'beaucoup trop prématuré pour vraiment discuter'

Ref: https://www.nunesmagician.com