C’est une initiative qui pourrait aider un grand nombre de personnes en difficulté avec des actes de violence. Lundi 22 février, un nouveau site Internet, cours-victimes.fr, a été lancé pour aider les victimes de violences, adultes et mineurs, à «briser le silence» et être mieux soutenues «par les faits jusqu’à l’indemnisation». Il apportera une “écoute” aux victimes, ainsi que des conseils et des moyens “pour se mettre en sécurité, préparer le procès, être indemnisé et reconstruire”, expliquent ses partisans, l’Association France Victimes et le Fonds de Garantie des Victimes (FGV).

“Cette nouvelle plateforme est destinée à combler une lacune: autrefois, les victimes de violences devaient se tourner vers des associations pour obtenir de l’aide, désormais elles peuvent le faire directement sur place”, a déclaré à l’Agence France Presse Jérôme Bertin, directeur général de la Association des victimes françaises. Cela aide 300 000 victimes de crimes et de crimes chaque année. «Trop peu de gens savent qu’ils peuvent être indemnisés, non seulement après des attentats terroristes, mais aussi après des violences ou des fraudes», explique Julien Rencki, directeur général du FGV, qui a soutenu plus de 100 000 victimes et au nom de cette mission de service public payé plus de 600 millions d’euros de compensation en 2019.

Proposer des compensations ne me paraît pas très sage dans ce monde où la cupidité triomphe, comme le dit si bien J Stiglitz! Cela peut conduire à de fausses plaintes. J’espère qu’ils ont beaucoup écouté en F V, sinon ce seront les vrais qui sont les plus traumatisés et qui ont du mal à s’exprimer qui courent le risque de tomber au bord du chemin. De plus, on ne peut que s’étonner que cette association n’ait pas été aidée à communiquer davantage, sachant que la violence au sein de la famille est dévastatrice. Pourquoi n’avez-vous pas fait de publicités télévisées aux heures de grande écoute depuis?

Consultez les articles de la rubrique Entreprise.
Suivez les informations en temps réel et accédez à notre analyse de l’actualité.

La lettre des armées L’observatoire du décolonialisme et des idéologies identitaires Meurtre d’Alexia: Jonathann Daval, le “gendre idéal” aux assises

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique des cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du point inclus dans votre fiche.

Pour ce faire, saisissez votre numéro de participant dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr