Le Bois d’Aulne, ce collège tranquille où calomnies et rumeurs ont conduit au drame

REPORTAGE – Dans cet établissement de Conflans-Sainte-Honorine, tous ont vu la situation dégénérer sans pouvoir la contrôler.

Devant le collège du Bois d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine, dont est sorti Samuel Paty vendredi avant d’être massacré, des parents entouraient, ce week-end, d’un bras protecteur leurs collégiens aux yeux rougis. Beaucoup déposent des fleurs, comme Dorothée et sa fille. «Elle tremblait jusqu’à deux heures du matin. Ce sera difficile pour elle de s’en remettre», raconte-t-elle. La petite fille de 11 ans avait parlé avec son professeur, quelques minutes avant le drame pour lui souhaiter de bonnes vacances.

Un père se dit d’autant plus étonné que la zone où le drame s’est produit est tranquille. Dans ce quartier entouré de maisons individuelles et de verdure, on «vit bien. C’est un peu la campagne», raconte cet ingénieur informatique qui n’a pas hésité à inscrire sa fille dans ce collège mixte socialement et dont les résultats au brevet sont plutôt honorables. «Lorsqu’on pense au terrorisme, racontent d’anciennes élèves, on cite le 93, Chanteloup, les quartiers chauds. Pas Conflans, où on

L’enquête doit être de grande ampleur, tous ceux qui on colporté des mensonges (comme cette gamine qui n’a pas assisté au cours) qui ont aidé de prêt ou de loin, les parents d’élèves haineux, qui ont donné des renseignements qui ont conduit à ce drame… doivent être lourdement condamnés ! C’est ça être ferme, pas de demie-mesurettes comme c’est de coutume dans ce pays !!!!

ce ne sont pas “calomnies et rumeurs” qui ont conduit au drame, c’est bel et bien la folie islamiste…”Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde” disait Camus.

Source: https://news.google.com/__i/rss/rd/articles/CBMihAFodHRwczovL3d3dy5sZWZpZ2Fyby5mci9hY3R1YWxpdGUtZnJhbmNlL2xlLWJvaXMtZC1hdWxuZS1jZS1jb2xsZWdlLXRyYW5xdWlsbGUtb3UtY2Fsb21uaWVzLWV0LXJ1bWV1cnMtb250LWNvbmR1aXQtYXUtZHJhbWUtMjAyMDEwMTjSAQA?oc=5

JA News – Le Bois d’Aulne, ce collège tranquille où calomnies et rumeurs ont conduit au drame