“On ne va pas boire une Corona, quand même…” : épargnés par le couvre-feu, les Strasbourgeois profitent de la nuit

“Un mojito s’il vous plaît ! On ne va pas boire une corona, quand même !” Dans ce bar strasbourgeois, dans le Grand Est, l’heure est à l’humour et à la légèreté cette nuit de vendredi 16 octobre. Ce n’est pas le cas partout en France : on ne devrait trouver plus personnes dehors à partir de 21 heures en Ile-de-France et dans huit grandes métropoles françaises (Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Saint-Etienne, Rouen, Montpellier et Toulouse) où un couvre-feu a été instauré pour une durée minimum de quatre semaines à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus Covid-19.

>> Covid-19 : le Grand Est est-il en train de prendre sa revanche sur le virus ?

Dans ces villes, les sorties et déplacements sont désormais interdits entre 21 heures et 6 heures du matin, sauf dérogation. Mais partout ailleurs, comme dans une France coupée en deux, on peut encore sortir le soir, aller au restaurant ou dans les bars. À Strasbourg, le bar est ouvert jusqu’à 4 heures du matin. Ces trois amis sont venus décompresser : “J’avoue, le moment où l’on s’expose le plus, c’est effectivement en sortant, explique l’un. Mais à un moment, il faut bien un peu sortir ! Les autres n’ont pas pris conscience de ce qui les attendait.” “Il y a eu cette première vague lors de laquelle nous avons été les premiers touchés, complète sa (…)

Source: https://fr.news.yahoo.com/ne-va-boire-corona-m%C3%AAme-094536699.html

JA News – “On ne va pas boire une Corona, quand même…” : épargnés par le couvre-feu, les Strasbourgeois profitent de la nuit