Samuel Paty s’apprêtait à être sanctionné par l’Académie des Yvelines pour avoir osé montrer des caricatures du prophète Mahomet

Telle est l’information explosive que révèle une note des agents locaux du renseignement territorial : l’enseignant décapité à Conflans-Saint-Honorine par un terroriste tchétchène s’apprêtait à être sanctionné par l’Académie des Yvelines pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet.

Après l’horreur, le dégoût. Samuel Paty, présenté unanimement depuis 48 heures comme un martyr de la liberté d’expression, et auquel des habitants de Conflans-Saint-Honorine ont rendu hommage, ce samedi, en brandissant des pancartes avec la mention “Je suis enseignant”, était sur le point d’être sanctionné par sa hiérarchie (source : Le Point).

La note des agents locaux du renseignement territorial avait été envoyée le 12 octobre à la hiérarchie du collège Bois d’Aulne. Elle retrace l’ensemble des faits qui ont mené au drame du 16 octobre : les cours de Samuel Paty sur la liberté d’expression, la volonté d’apaisement de la principale du collège, les e-mails de doléances de certaines familles musulmanes, l’inspecteur envoyé pour rappeler à Samuel Paty « les règles de laïcité et de neutralité » ou encore les mensonges de Brahim Chnina, un parent d’élève qui traitera Samuel Paty de «  voyou  » dans une vidéo et assurera que «  l’intégrité psychologique » de sa fille aura été atteinte (alors qu’elle n’avait pas assisté au cours). 

Selon l’Académie des Yvelines, Samuel Paty aurait donc fauté, le 5 octobre dernier, au collège Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, lorsqu’il avait montré les caricatures du prophète de l’islam à certains de ses élèves, lors d’un cours sur la liberté d’expression. Il avait pourtant pris la précuation d’inviter ceux qui pouvaient être gênés à sortir de la salle de classe. Insuffisant pour prévenir la polémique…

Dès le lendemain, une mère de famille avait interrogé la principale du collège sur la mise à l’écart de sa fille lors de ce cours. Samuel Paty devait alors s’expliquer avec la famille de la jeune fille et «  s’excuser s’il avait été maladroit  ». L’enseignant s’était exécuté, mais cela n’a en rien arrangé la situation. L’administration a reçu un grand nombre d’e-mails de la part de parents. (…) Vendredi 9 octobre, la principale du collège a alors demandé à un inspecteur de venir rappeler à Samuel Paty «  les règles de laïcité et de neutralité » dans le but de permettre « de préparer la rencontre programmée entre le professeur, la principale puis les parents d’élèves ». 

On apprend que la rectrice de l’Académie de Versailles, proche d’Emmanuel Macron, était prête à sanctionner cet enseignant qui n’avait rien fait de mal…

Cerise sur le gâteau : alors qu’Abdelhakim Sefrioui, activiste islamiste notoire, s’en était pris à l’administration du collège dans une vidéo, accusant les fonctionnaires de protéger Samuel Paty, l’Inspection académique s’était empressée de le rassurer ; elle allait sévir à l’encontre de l’enseignant. C’est Sefrioui lui-même qui nous le rapporte : 

« Comme il n’allait rien y avoir de la part de l’établissement (aucune suite ni sanction, ndlr), nous sommes partis avec la ferme intention de mobiliser pour une action devant l’établissement et devant l’inspection académique. Mais, dans l’après-midi, l’Inspection académique a contacté le parent d’élève [Brahim Chnina] et lui a exprimé son étonnement et (le fait) qu’ils allaient sévir… » 

L’Académie des Yvelines n’a pas eu le temps de mettre à exécution sa promesse de sanction. Samuel Paty s’est fait décapiter par un terroriste islamiste vendredi 16 octobre à proximité du collège.

@hans-de-lunéville—Bonjour-En effet je me suis demande ce que faisait dans son programme de professeur d’histoire geo, un cours sur la « liberte d’expression » ??????? ceci dit cela ne meritais pas cette abomination.quand a la « liberte d’expression » nous avons mains exemple qui prouvent qu’elle est bafouee et rebafouee par ceux qui pretendent la defendre ;En conclusion je dirais liberte d’expresiion oui mais pour tout le monde et sur tout les sujets.est ce le cas ??? surement pas

Les profs d’histoire-géo dispensent également les cours d’ EMC (éducation morale et civique) et au programme il est bien prévu d’aborder le thème de la laïcité auprès des collégiens.

@The White Rabbit « il est bien prévu d’aborder le thème de la laïcité auprès des collégiens. »

D’après les éléments de la note du rectorat publiée par le point, la hiérarchie ne désavoue pas ce professeur (par ailleurs bien noté) .

L’article de Play Mobil, quant à lui, parle de la reprise de cette note par le journal d’extrême-droite valeurs actuelles et « oublie » de faire cette précision pourtant importante.

@The White Rabbit—-merci pour ce renseignement .Ceci dit il s’agissait là d’un cours sur« la liberte d’expression » ?????? et d’autre part pour ce que dis d’autre ????????

Comme si l’enseignement de la liberté d’expression se limitait aux caricatures de
Charlie ! Ce prof n’a jamais entendu parlé de Voltaire ou de Fénelon ?Il
est vrai que si il avait montré les portraits d’Hervé Ryssen ou de
Vincent Reynouard, c’est l’éducation nationale qui aurait décapité sa
carrière …

Les nombreuses condamnations de Ryssen pour diffamation raciale, provocation à la haine raciale, négationnisme etc… sont connues de tous.Quant à Reynouard, c’est un négationniste notoire qui se réclame de l’idéologie nationale-socialiste.

Qu’importe ce que disent Ryssen et Reynouard soit ignoble … ce qui compte c’est leur liberté d’expression qui doit être la même que celle que ceux qui offensent les musulmans par exemple.Ou alors il n’y a pas de liberté d’expression … à moins qu’elle soit réservée à un nombre restreint ?

Vous mélangez tout !La liberté d’expression a des limites définies par la loi (diffamation, incitation à la haine, menaces, négationnisme …etc)Les deux pauvres types que vous avez cité ont donc été légitimement sanctionnéEn revanche aucune loi n’interdit de dessiner une caricature.Vous ne voyez pas de différence ?

@agent ananasLa liberté d’expression s’arrête à la propagande d’appels aux meurtres, à la torture, à la pédophilie, à la prostitution est au racisme dont vos références sont l’illustration ignoble.

@The White RabbitSauf que toutes ces condamnations sont autant d’entraves à la liberté d’expression. Aux Etats-unis, vous avez parfaitement le droit de vous réclamer du nazisme, il est hors de question de faire de vos opinions des délits, et donc d’introduire la notion de délit d’opinion. Et si vous plaidez que ces opinions méritent d’être criminalisés parce qu’il y a un consensus général pour les condamner, je ne vois plus l’utilité de la manœuvre, puisque précisément se sont des opinions ultra-minoritaires, qui ne sauraient avoir quelconque influence.

« En ce temps-là, le procédé de M. Bertillon n’était en effet redoutable qu’au criminel, et il en est de même encore maintenant. C’est le mot de criminel dont le sens s’est prodigieusement élargi, jusqu’à désigner tout citoyen peu favorable au Régime, au Système, au Parti, ou à l’homme qui les incarne. »

ce qui compte c’est leur liberté d’expression qui doit être la même que celle que ceux qui offensent les musulmans par exemple.

A partir de là, on ne peut plus rien pour vous … Mais continuez c’est rigolo … 

A Paris, il est prévu une grande manifestation dimanche à 15 H. place de la République.

@pierrot— oui luttons pour la « liberte d’expression » pour tout le monde et sur tous les sujets( personne ne doit etre musele, pas plus zemour que dieudonne).Etes vous d’accord ????????

Par exemples les appels aux meurtres, à la pédophilie, à la prostitution, à la torture … doivent justement être interdits et sanctionnés.

Pour le reste, globalement la liberté de pensée doit être défendue et le droit à la blasphémation, à la critique religieuse (mais non ciblée sur les personnes pratiquantes).

si vous n’êtes pas également Dieudonné, Rissen, Faurisson, Soral, Chouard, Zemmour, … alors vous serez juste grotesque dans l’indignation pleurnicharde et sans effet.

Paty (paix à son âme) n’est finalement que la conséquence d’un processus bien plus général et d’une mentalité qui s’est jusque là toujours contentée d’une indignation à géométrie variable.

la mort sociale par la censure et l’embastillement (quand bien même elle n’est pas définitive contrairement à l’assassinat) dont certains abuse (car ils ont en le pouvoir) n’est jamais que la source qui justifie (pour d’autres) ce qui s’est produit cette semaine.

vous n’empêcherez pas ce genre événement de se reproduire si vous ne dénoncez pas également la contrepartie qui en est l’origine,

les évènements extrêmes comme celui là doivent trouver des solutions qui soient le fruit d’une pensée radicale et non celles des 3-4 neurones qui se baladent dans le système digestif de tout un chacun

quand on refuse non seulement le dialogue, le débat, la contradiction mais aussi tout simplement la parole de ceux avec qui on est pas en accord, alors la violence physique n’est jamais plus très loin.

le seul problème véritable derrière ce fait divers aussi horrible que malheureux est incarné par ce genre d’attitude et le type d’individu qui en porte le message (une véritable synthèse) :

@pierrot— oui là nous sommes d’accord mais seulement pour ce que vous dites, or ce n’est pas la cas et de nombreux cas de censure de la liberte d’expresion sont rapportes ici meme sur « ago » 

si vous n’êtes pas également Dieudonné, Rissen, Faurisson, Soral, Chouard, Zemmour, … alors vous serez juste grotesque dans l’indignation pleurnicharde et sans effet.C’est une liste à la Prevert, ….

quand on refuse non seulement le dialogue, le débat, la contradiction mais aussi tout simplement la parole de ceux avec qui on est pas en accord, alors la violence physique n’est jamais plus très loin.Belle justification de toutes les violences, voilà donc qu’il faudrait dialoguer avec les islamistes radicaux … enfin …

Devinette :
Si le prof s’était appelé Marcel Dupont et qu’il est été
poignardé parce qu’il se moquait d’un certain Jésus et que son
agresseur fut un catho intégriste …

@BendidonAjoutons que cet événement tombe à pic et qu’il permet d’éclipser les conséquences du COUVRE FEU (déjà des manifs) 

@Bendidon-Tout a fait .Et je voudrais ajouter que les memes caricatures sur un du peuple elu aurait valu tres certainement condamnation par la justice.D’ailleurs aucun humoriste ,ni caricaturiste ne s’amuse a cela

@tonimarus45J’observe que Charlie hebdo critique les intégristes musulmans, chrétiens et juifs… entre autres ainsi que le pape , les évêques et les curés autant que les imams.

Ce n’est pas toujours de qualité ni drôle, à mon avis, mais il est légitime que la liberté d’écrire soit le seul critérium.

@BendidonOn pourrait aussi dire que le couvre-feu éclipse les manifestations contre l’intégrisme, la reforme des retraite, les guerres et révolutions ailleurs (Syrie, Palestine, Israel, Bolivie, … la variation climatique, la pollution, la qualité alimentaire…).

Chaque sujet est intéressant en soi s’il est traité avec compétence, connaissance, et démonstration rigoureuse rationnelle…

@Bendidon “C’est un événement
de délinquance locale perpétré
par un fou,
rien
de
plus !”bis repetita : C’est au contraire un cas d’école où le rectorat et la surveillance anti
terroriste a failli depuis le 5 octobre ET où les réseaux sociaux ont
un rôle non négligeable dans la venue (de province) de ce tueur.

@pierrot— le judaisme pas trop et meme pas du tout ??? et par exemple pour le catholicisme en rapport avec la pedophilie dans l’eglise il me semble que je n’ai jamais vu le pape en posture sur un gosse.Ceci dit je suis « athee »,alors les religions ???????

@tonimarus45Je pense que vous avez loupé certaines publications et caricatures.Même le journal « Le Monde » par le talent de Plantu caricature très sévèrement la pédophilie dans l’église, du curé aux évêques (de Lyon) et au pape ce qui me semble pertinent et étayé.

@tonimarus45 : « il me semble que je n’ai jamais vu le pape en posture sur un gosse »

Il vous semble mal car il a été publié dans Charlie un dessin figurant le pape en train de sodomiser un enfant de chœur.

A ma connaissance la seule réaction des catholiques a été un écœurement bien compréhensible accompagné peut être d’un « bande de connards » murmuré entre les lèvres, ce qu’à ma connaissance la loi n’interdit pas, au nom du respect de la liberté d’expression.

@juluchd’après ce que j’ai compris, ce type a pu se renseigner auprès d’élèves du collège sur le professeur, des collégiens dont beaucoup à mon avis ont un portable.Il y a donc toute une chaîne de non-réaction qui a permis le drame.

@pallasJe suis allé plusieurs fois au Japon où j’observe que l’image de la France est bonne et même enviée.

Certans français pensant mieux me connaitre que moi meme, faisant la meme chose avec des Tunisiens, Marocains, Algériens.

Certes tous les Japonais n’ont pas la même opinion comme tous les français ne méprisent pas les anglais par exemple.

Certes tous les Japonais n’ont pas la même opinion comme tous les français ne méprisent pas les anglais par exemple.

Ah, non !!! Commencez pas à compliquer la chose, puisqu’on vous dit que c’est comme cela, c’est comme cela, non mais ….

Il faut être très malin ou très bien informé pour être
capable de commenter, et légitime pour le faire.

ça fait bien longtemps que cela sent mauvais, beaucoup ne s’en rendent compte qu’aujourd’hui car là ils ont désormais leur nez posé sur la merde

Cet événement et l’indignation qui en découle, servant probablement de chiffon rouge pour mieux masquer l’ignominie covidienne qu’on nous impose en parallèle n’aurait pas pu avoir lieux sans le travail de sape mené depuis bien trop longtemps par tous les geoffroy de lasganerie qui s’accumulent et se succèdent

ils sont tous sur la brèche, ce qui est révélateurce matin, BHL était en boucle sur France-Info TV

Merci, moi qui travaille avec des bretons, je peux vous dire ce qu’ils pensent des basques, si cela vous interesse …

C’est en effet ce que veut vous faire croire le journal d’extrême-droite Valeurs Actuelles.Allez donc à la source de cette info et de cette note qui ne « désavoue pas » ce professeur.

C’est bien la peine de jouer les pucelles effarouchées quand on voit de la pub pour les tampons, nous abreuver d’images animées suggestives sur la vulve et le vagin. Et personne ne dit rien !

Si j’ai pris l’exemple du Japon, c’est justement par réalité et non votre univers fantasmeé que le monde est Disney Land.

Il ni a jamais personne dans les médiathèques, elles sont vides, moi j’y allais, des livres et films gratuit, de beaux lieux.

@pallasSortez de votre coquille, j’observe que les bibliothèques municipales et les librairies sont très fréquentées à Paris ainsi que les cinémas, théâtres, musées.

Lorsque vous allez, par exemple en Grèce vous voyez beaucoup de Français dans les musées et beaucoup d’Allemands sur les plages.

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

@tonimarus45 : « il me semble que je n’ai jamais vu le pape en posture sur un gosse »

Il (…)

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP,
Apache, Ubuntu,
PHP, MySQL,
CKEditor.

A propos /
Contact /
Mentions légales /
Cookies et données personnelles /
Charte de modération

Source: https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/samuel-paty-s-appretait-a-etre-227884

academic district, Yvelines

JA News – FR – Samuel Paty s’apprêtait à être sanctionné par l’Académie des Yvelines pour avoir osé montrer des caricatures du prophète Mahomet