Test Nvidia GeForce RTX 3080 : notre avis complet sur la carte graphique

La GeForce RTX 3080 est le nouvel étendard de la série RTX 30XX de Nvidia. Véritable bond en avant par rapport à la précédente génération, cette carte apporte une puissance jamais vue, en plus d’enfin démocratiser des technologies comme le ray-tracing ou encore le DLSS 2. Mais que vaut-elle réellement en jeu ? 

Il y a deux ans, Nvidia sortait sa série de cartes graphiques GeForce RTX série 20XX. Véritable bond en avant, ces cartes ont permis d’introduire la technologie du ray-tracing dans le monde du jeu vidéo. Une petite révolution qui n’a toutefois pas encore montré sa maturité, puisqu’elle reste très marginale. Peu de jeux sont en effet compatibles avec le ray-tracing et celui-ci se montre très gourmand en ressources, faisant drastiquement baisser le nombre d’images par seconde sur certains titres en full HD. Début septembre 2020, Nvidia a introduit sa nouvelle génération de carte graphique venant corriger ces soucis : la série RTX 30XX.

Trois nouvelles cartes ont été dévoilées : la RTX 3070 (519 euros), produit le moins cher, la RTX 3090 (1549 euros) dédiée aux plus exigeants et taillée pour le jeu en 8K qui se démocratisera dans les années à venir, et la RTX 3080. Cette dernière, vendue 719 euros, est pensée pour être le nouvel étendard de Nvidia. Chère mais pas trop, elle promet des performances supérieures à la RTX 2080 Ti, vendue deux fois plus cher. Notons qu’avec ces trois produits, Nvidia introduit sa nouvelle architecture Ampère, qui repose sur une puce gravée en 8 nm par Samsung et qui promet une plus grande puissance de calcul au niveau de l’IA, notamment avec ses 28 milliards de transistors.

A lire aussi – Nvidia GeForce RTX 3070, 3080 et 3090 : date, prix, fiche technique, tout savoir sur les cartes graphiques

Précisions que notre test a été réalisé en partenariat avec Igor’s Lab. Les benchmarks ainsi que les différentes mesures sont donc communs. Ici, c’est la version Founder’s Edition qui est passée au labo. Les différents constructeurs proposeront évidemment leur version custom prochainement, avec des performances qui pourraient varier légèrement.

Nvidia promet une carte graphique plus puissante que la RTX 2080 Ti pour moitié moins chère. Pour cela, Nvidia a amélioré son produit dans tous les domaines, en en proposant une mémoire de 10 Go GDDR6X. Le GPU embarque 8704 cœurs CUDA (contre 4352 pour la RTX 2080 Ti) avec une fréquence de base à 1,4 GHz et une fréquence boost à 1,71 GHz (contre 1,3 GHz et 1,6 GHz pour la 2080 Ti). Nous avons une puissance de 58 Téraflops pour le ray-tracing. Elle consomme 350 Watts, et Nvidia précise qu’il faut de préférence une alimentation de 750 Watts minimum. Un nouveau connecteur 12 broches trône sur la carte et un adaptateur 8 broches est fourni dans le boîtier.

La carte est évidemment équipée d’un connecteur PCIe Express 4.0. Pour la connectivité arrière, nous avons un port HDMI 2.1 ainsi que trois DisplayPort 1.4a. On note au passage la disparition du port USB Type-C, présent sur la précédente génération. Concernant sa taille, elle fait 112 mm de largeur pour 285 mm de longueur, et nécessite deux slots. Une taille standard qui s’adapte à la plupart des tours récentes du marché, au contraire de la 3090, beaucoup, beaucoup plus grande.

Cette carte permet également, c’est une évidence, d’afficher du ray-tracing en temps réel sur les titres le prenant en compte(gestion dynamique de la lumière), et est aussi compatible avec le système DLSS 2.0 de Nvidia, qui permet de rendre une image plus nette et d’augmenter le framerate des jeux grâce à l’IA. Avec une telle puissance, Nvidia cherche à démocratiser le jeu en 4K/60 fps. Nous allons voir si la promesse est tenue par le constructeur.

Nvidia a changé le design de sa carte sur quelques points. Ainsi, la première chose que l’on remarque, c’est bien évidemment la disposition des ventilateurs. Sur la génération précédente, les deux aérations étaient situées sur la même face.

Pour la RTX 3080 (et les autres), Nvidia a choisi un design différent. Ici, nous avons un ventilateur sur chaque face. La conséquence de ce choix est que deux flux d’air traversent la carte directement en son sein. Avec une telle ingénierie, Nvidia peut rafraîchir beaucoup plus efficacement sa carte (-20% de chaleur par rapport à la série précédente) et ainsi gagner en puissance. Notons que si une partie de l’air chaud est expulsée dans la tour, la carte évacue également la chaleur directement à l’extérieur grâce à une aération à l’arrière, au niveau de la connectique.

Cette aération permet de garder la carte au frais, puisque lors de nos tests, à savoir faire tourner The Witcher 3 en UHD pendant 20 minutes, la température du GPU s’est stabilisée à 75 degrés avec une cadence stable à 2,2 GHz. Notons que notre ordinateur était fermé dans ce cas précis. Cette température maîtrisée n’est pas contrebalancée par un bruit omniprésent des ventilateurs. En effet, dans les mêmes conditions, ceux-ci n’ont dégagé que 38 décibels de moyenne. Cela équivaut au bruit que font les ventilateurs d’un ultraportable. Autant dire que vous n’entendrez pas votre 3080 souffler en jeu. Une très bonne chose.

Notons que le connecteur 12 broches (contre 8 broches auparavant) pour l’alimentation a changé de place. Situé sur le côté à l’arrière sur la série 20XX, il se met cette fois en plein milieu de la carte. Cela permet d’y accéder plus facilement, mais pourrait causer des petits soucis de « cable managment ». Les plus maniaques devront réorganiser l’intérieur de leur tour en prenant en compte ce fil qui devra aller jusque-là. Il y a un adaptateur de présent dans la boite.

Visuellement, la carte est mieux travaillée que la génération précédente avant un cadre en aluminium imposant, des ventirads en forme de flèche et surtout un design agréable à l’œil tout en angle. Ceux qui aiment afficher leurs composants apprécieront.

En jeu, la RTX 3080 apporte une vraie évolution par rapport aux modèles précédents, creusant un gap énorme par rapport à la série RTX 20XX. Les jeux y sont plus fluides et aucun des titres testés pour notre panel ne descend à une moyenne inférieure à 60 images par seconde, même dans les conditions les plus extrêmes.

Précisions que nous avons réalisé ces tests avec une machine équipée d’un processeur AMD Ryzen 9 3900XT épaulé par 32 Go de RAM. Les jeux ont été installés sur un SSD NVMe.

Lors de notre session de test en full HD, la carte a tenu ses promesses. Sur Horizon Zero Dawn, la 3080 est par exemple deux fois plus puissante que la RTX 2080 et 2070 Super, et on note une amélioration de 25% par rapport à la 2080 Ti. Cette donnée est moins flagrante sur d’autres titres, comme Metro Exodus. En full HD et avec les réglages au maximum, nous gagnons 25% de puissance par rapport à la RTX 2080 Super, et 12% par rapport à la 2080 Ti. Le jeu avec ray-tracing activé depuis ici de plus en plus fluide avec une moyenne de 85 images par seconde en moyenne et des chutes à 54 images par seconde. Il faut signaler que ces chutes sont à prendre en compte. Jamais vous ne tomberez en dessous de ce score en jeu. Vous ne serez donc pas confronté à de méchantes baisses de framerate lors de moments exigeants graphiquement.

Nous avons effectué les mêmes tests, mais cette fois avec une définition de 2560 x 1440 pixels et les réglages des différents jeux testés en « haut ».  Les résultats obtenus sont similaires :

Enfin, nous avons également testé le même panel de jeux, mais cette fois avec une définition en 4K. Là encore, nous avons une progression forte par rapport à la génération précédente. La RTX permet de jouer sereinement dans cette définition sans jamais tomber en dessous de la barre des sacro-saints 60 images par seconde. Sur les jeux avec le DLSS 2 activé, comme Shadow of the Tomb Raider, la carte permet de gagner 10% de puissance lors des sessions.

Qui dit plus de puissance dit plus de consommation. Sans surprise, la carte se montre beaucoup plus énergivore que les précédentes, plus même que toutes les autres cartes du marché. Lors de phases de jeu, la 3080 consomme entre 300 watts et 330 watts de moyenne (15 en veille), selon les titres et les définitions appliquées. Mis en corrélation avec les performances citées plus haut, les résultats n’ont rien de délirant et nous sommes là en face d’une consommation d’énergie certes importante, mais justifiée. Voici la consommation des jeux du panel en 4K :

Notons tout de même qu’il faudra faire quelques ajustements dans votre configuration si nécessaire. Nvidia conseille ici une alimentation de 750 Watts pour sa carte graphique, mais à vous de déterminer la consommation de votre configuration. Nvidia se base par exemple sur une configuration avec un processeur Intel Core i9. Si vous disposez d’un processeur moins puissant, et donc moins gourmand, une alimentation de qualité à 650 Watts fera largement l’affaire.

La RTX 3080 est une carte qui tient ses promesses. Nvidia livre ici un produit maitrisé qui apporte un gain de puissance significatif par rapport aux précédents. Si l’achat ne se justifie pas si vous possédez déjà la 2080 Ti, il peut sérieusement se considérer si vous disposez aujourd’hui d’une carte sortie avant la génération Turing. Avec la 3080, Nvidia démocratise le jeu ultra-fluide en 4K, quitte à faire augmenter la consommation d’énergie. Un excellent produit qui coûte tout de même 719 euros. Cela peut paraître élevé, mais c’est presque deux fois moins cher qu’une RTX 2080 Ti, 10 à 20% moins puissante selon nos benchmarks.

Début mai 2020, Microsoft levait le voile sur sa nouvelle gamme Surface avec notamment le Surface Book 3. Le nouveau PC hybride du géant américain reprend les bons ingrédients de son prédécesseur et améliore sa fiche technique. Suffisant pour se distinguer de la concurrence ? Réponse dans notre test complet.

Comme chaque année Dell lance une nouvelle édition de son XPS 13, un PC ultraportable qui a su s’imposer comme la référence absolue sur le marché. Le roi conserve-t-il sa couronne en 2020 ? Réponse dans notre test complet.

Le G915 est le nouveau clavier gamer mécanique haut de gamme de Logitech. La marque suisse cherche ici à se démarquer sur deux points : le premier est la finesse, puisque le produit ne fait que 2,2 centimètres de hauteur….

Le TUF Gaming A15 (TUF pour The Ultimate Force) est un PC portable au look plutôt discret, qui profite d’une sérieuse configuration matérielle, que ce soit au niveau du CPU, du GPU, de l’écran ou encore de la batterie. Nous…

Asus cherche le compromis parfait avec le Zephyrus G14. Fer de lance de sa gamme ROG, l’ordinateur veut proposer une certaine puissance en jeu dans un châssis de la taille de celui d’un ultra-portable. Le constructeur nous livre ici l’un…

La version 2020 du Matebook D 14 2020 de Huawei, au format 14 pouces et doté d’un processeur AMD Ryzen 5, est en précommande sur le site du constructeur. Au programme, une bonne nouvelle, l’arrivée d’un lecteur d’empreinte digitale, et…

Nous avons pu tester un Asus ROG Zephyrus S GX532 – sans doute l’un des ordinateurs portables gaming les plus fins et élégants du moment. Il se distingue par des fonctionnalités innovantes, comme par exemple un système qui réduit le…

L’Asus Vivobook 14″ de notre test propose dès 739 € des performances très correctes grâce à un CPU Intel 8e génération, du stockage SSD et des fonctionnalités bien vues comme la calculette intégrée au trackpad, la charnière ErgoLift, ou encore…

L’Alienware Aurora R8 est un PC de bureau dédié aux gamers. Notre modèle de test embarque un processeur Intel Core i9 9900K, 16 Go de RAM et une Nvidia GeForce RTX 2080 Ti avec Ray Tracing, le tout dans une tour…

Le nouveau Dell Latitude 7400 se distingue par un format d’écran 14″ dans un gabarit de 13″, un design qui évoque la gamme XPS, tout en allant au-delà avec du métal à tous les étages, des performances solides, et un…

L’Alienware Area-51m était l’une des stars du CES 2019 de Las Vegas : ce PC portable propose des composants de PC de bureau – dont un Intel Core i9 et une Nvidia RTX 2080 upgradables, l’ensemble dans un design tout…

Dévoilé lors du CES 2019, le Dell XPS 13 (9380) est une version améliorée du modèle précédent, avec un processeur plus puissant et quelques raffinements design, en particulier un nouveau coloris blanc givré et la webcam qui passe sur la…

Lors du MWC de Barcelone, Huawei dévoilait ses nouveaux PC portables Matebook. Le Matebook 13 est le plus abordable de la gamme et se voit comme un concurrent du Macbook Air d’Apple. Nous l’avons testé.

Nous avons pu essayer pendant quelque jours l’Alienware m15, un PC que nous avions découvert en marge du CES 2019 de Las Vegas. La marque revient cette année avec un design acéré dans un profil plutôt fin, un écran 144…

Annoncée le 27 février 2019, la Shadow Ghost fait figure de PC du futur. Elle permet d’accéder au service Shadow, un PC dans le cloud. Nous avons pu tester la Ghost pendant plusieurs semaines. Faut-il craquer pour cette box avant-gardiste ? Découvrez notre test complet.

Les Dell G5 15 viennent prendre le relais des Inspiron 7000 15 sur la gamme gaming du constructeur américain. Plus abordables que les Alienware, ils permettent de faire tourner des jeux récents dans de bonnes conditions sans avoir à se…

Dell revient avec une nouvelle version de son XPS 15. La version 15 pouces de son PC portable haut de gamme est une référence sur le marché depuis des années. Qu’en est-il de la nouvelle version 2018 ? Réponse dans notre test complet !

L’heure du test a sonné pour l’Alienware 17 R4, un PC portable pour gamers exigeants. La fiche technique s’appuie sur le Core i9 et une GeForce GTX 1070 entre autres. Aucun compromis pour cette machine de guerre, design, écran et…

Voici notre test du Alienware 15 R3, un PC portable pour les gamers proposant une fiche technique très alléchante dans un format un peu plus compact que certains concurrents. Le constructeur ne fait aucun compromis et propose ce qui se…

L’heure du test a sonné pour le Xiaomi Mi Notebook Pro. Le PC dispose d’une fiche technique très aguicheuse compte tenu de son prix et son design semble s’inspirer des ordinateurs portables de la pomme pour un prix bien évidemment beaucoup plus accessible. Après avoir passé plusieurs semaines en sa compagnie.

Source: https://www.phonandroid.com/test-nvidia-geforce-rtx-3080.html

RTX 3080

JA News – FR – Test Nvidia GeForce RTX 3080 : notre avis complet sur la carte graphique