Montpellier : Hilton remplaçant contre Strasbourg, un événement

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, surtout quand elle n’encaisse pas de but, Michel Der Zakarian va reconduire sa nouvelle défense à quatre contre Strasbourg samedi après-midi (15 heures, à suivre en direct commenté sur notre site). Avec Sambia, qui a gagné sa place aux dépens de Souquet sur le côté droit, mais vraisemblablement sans Hilton, qui a perdu la sienne dans l’axe.

C’est un choix difficile pour l’entraîneur montpelliérain, dont le capitaine « emblématique » n’a plus commencé un match sur le banc depuis deux ans et demi en Ligue 1. Mais les prestations abouties sur les pelouses de Saint-Étienne (1-0) et Bordeaux (2-0) – sans Hilton, suspendu – ne parlent ni pour un retour du 3-4-1-2, ni pour une titularisation du doyen du Championnat (43 ans).

C’est d’autant plus vrai que le défenseur brésilien, qui n’a plus foulé les pelouses depuis son expulsion prématurée contre Reims (0-4) le 25 octobre, au bout de 7 minutes seulement, a montré des signes d’essoufflement cette saison. On se souvient notamment que ses deux erreurs de relance « incompréhensibles », dixit Der Zakarian, avaient plombé le début de match du MHSC au stade Gaston-Gérard de Dijon (2-2) le 27 septembre. Et que « Vito » a déjà laissé deux fois ses coéquipiers à 10 cette saison : contre Reims, donc, et Lyon (2-1), alors qu’il n’avait plus vu rouge depuis deux ans.

Alors certes, « ça arrive à tous les joueurs de passer au travers d’une rencontre », et Der Zakarian rappelle que « personne n’a demandé à changer de système » quand Montpellier a « enchaîné trois victoires à domicile » contre Nice, Lyon et Angers au mois de septembre, « à cinq derrière ». Au vrai, Hilton n’a perdu ni sa science du placement, ni son sens de l’anticipation, même s’il pressentait au moment de rempiler en mai que cette dixième saison au club serait sa « dernière ».

Ce dont il est capable à 43 ans est au contraire « magnifique » pour son entraîneur, qui a encore loué au micro de Téléfoot son exemplarité dans le travail au quotidien en début de semaine. Mais force est de constater qu’une équipe est née sans lui dans le Forez, plus imprévisible, plus équilibrée et paradoxalement plus solide malgré son absence. Avec une paire Mendes – Congré qui semble partie pour enchaîner dans l’axe. « Il y a des joueurs qui ont été performants et une équipe qui a bien fonctionné, a résumé l’entraîneur montpelliérain en conférence de presse vendredi. On a des choix à faire et on est obligés de les faire. C’est comme ça. »

On attendra avant d’écrire qu’une page s’est tournée. Car s’il semble entendu que le « papy » Hilton serait plus exposé et donc moins incontournable dans ce 4-3-3, ce sont aussi les performances de ses deux concurrents qui décideront de son sort. En attendant, l’inusable « Capitao » va donc devoir se faire à l’idée de s’assoir sur le banc, une rareté pour un défenseur indiscutable depuis son arrivée de l’OM en 2011 : sur les 297 matches de Ligue 1 qu’il a disputés avec Montpellier, il en a débuté… 296.

Source: https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Montpellier-hilton-remplacant-contre-strasbourg-un-evenement/1196869#xtor=RSS-1

JA News – Montpellier : Hilton remplaçant contre Strasbourg, un événement