Ryan Tannehill, Derrick Henry et Mike Vrabel ont fait grandir les Tennessee Titans

En 2017-2018, les Tennessee Titans avaient retrouvé les play-offs, après neuf ans d’absence. L’entraîneur s’appelait Mike Mularkey, et le quarterback, Marcus Mariota. Mais le premier a quitté la franchise de Nashville, et le second n’a pas confirmé. Les Titans ont dû se reconstruire. Ils ont alors fait appel à Mike Vrabel, comme coach, et ont recruté le quarterback Ryan Tannehill. Entre-temps, le running back Derrick Henry a explosé.

L’année dernière, Tennessee a retrouvé les play-offs et est allé jusqu’en finale de Conférence, après avoir sorti les New England Patriots (20-13) et surtout les Baltimore Ravens (28-12), les n°1 de la saison régulière. Les Kansas City Chiefs étaient ensuite trop forts (35-24). Cette saison, les Titans ont remporté leurs cinq premiers matches, avant de baisser de rythme (trois défaites en quatre rencontres). Mais ils peuvent toujours rêver des play-offs. Ça passera par un succès contre Baltimore (19 heures, en direct sur le site L’Equipe).

En début de saison dernière, le moral des Titans était au plus bas. Après six journées, l’équipe ne comptait que deux victoires. Mike Vrabel, l’entraîneur de Tennessee, a alors décidé de titulariser Ryan Tannehill au poste de quarterback. Âgé de 32 ans, ce dernier venait de rejoindre la franchise de Nashville, après sept saisons plutôt anonymes aux Miami Dolphins, une équipe très moyenne.

La magie a alors opéré. En dix matches comme titulaire, Tannehill en a remporté sept et les Titans ont effectué une remontée au classement qui leur a permis de se qualifier pour les play-offs. Le QB de Tennessee a complété 70,3 % de ses passes pour 2742 yards et 22 touchdowns, contre seulement six interceptions concédées. Ce qui lui avait valu le trophée de « Comeback Player of the year » et une invitation au Pro Bowl, le All-Star Game de la NFL.

Cette saison, Tannehill poursuit sur sa lancée. En neuf matches, il a déjà lancé 2128 yards et 20 TD’s, et n’a subi que trois interceptions. Il a notamment brillé contre Jacksonville (33-30) et Houston (42-36), en lançant à chaque fois quatre passes de touchdown. Ses statistiques individuelles sont un peu moins clinquantes depuis quelques semaines. Mais Ryan Tannehill livre encore des prestations fort correctes. De quoi espérer relancer son équipe.

En 2017-2018, alors que Mike Mularkey et Marcus Mariota officiaient, Derrick Henry faisait déjà partie des Tennessee Titans. Mais le poste de coureur n°1 était alors détenu par DeMarco Murray. C’est à la fin de cette saison-là que Henry a cependant gagné sa place de running back titulaire, portant moins le ballon que Murray mais parcourant plus de yards.

La saison suivante, Derrick Henry a franchi la barre des 1000 yards pour la première fois de sa carrière. Puis, l’année dernière, le coureur de Tennessee s’est installé dans la cour des grands, finissant meilleur coureur de la saison régulière, avec 1540 yards et 16 touchdowns. De quoi décrocher un ticket pour le Pro Bowl.

Lors de la belle aventure des Titans en play-offs la saison dernière, Henry a martyrisé les défenses adverses, galopant 182 yards contre New England puis 195 yards face à Baltimore.

Cette saison, Derrick Henry rivalise avec Dalvin Cook, le running back des Minnesota Vikings, pour la place de meilleur coureur. Il totalise pour l’instant 946 yards, contre 954 à son rival. Henry avait attaqué d’entrée, courant 116 yards face aux Denver Broncos. Son sommet, il l’a ensuite atteint contre Houston en octobre, en gagnant 212 yards en seulement 22 courses.

Si les Titans ont marqué le pas ces dernières semaines, Derrick Henry, lui, n’a pas faibli. Lors des défaites contre Cincinnati (31-20) et Indianapolis (34-17), il avait couru respectivement 112 puis 103 yards. En comptant sur son running back vedette, Tennessee peut donc espérer renouer avec la victoire.

En 2017-2018, après avoir ramené les Titans en play-offs, Mike Mularkey a décidé d’un commun accord avec les patrons de l’équipe de s’en aller. Ces derniers ont alors donné à Mike Vrabel son premier poste d’entraîneur principal en NFL.

Huit ans plus tôt, Vrabel avait mis un terme à sa brillante carrière de linebacker. Il avait arpenté les terrains de NFL durant 14 saisons, principalement aux New England Patriots, avec lesquels il avait remporté le Super Bowl à trois reprises.

Vrabel a ensuite commencé une carrière d’entraîneur, d’abord à l’université d’Ohio State, s’occupant des linebackers et de la ligne défensive. Puis il est arrivé en NFL en 2014, chez les Houston Texans. Vrabel y a officié quatre ans, comme coach des linebackers puis comme coordinateur défensif. Et c’est là-bas que les Titans sont allés le chercher.

Pour sa première année avec Tennessee, Vrabel a réussi là où il s’était spécialisé, c’est-à-dire en défense. Dans ce domaine, les Titans étaient à la peine (13es en 2017-2018). Mais le nouveau coach a permis à son équipe de finir 8e défense de la saison, un an plus tard. La franchise de Nashville a cependant manqué, de peu certes, la qualification pour les play-offs.

La saison dernière, c’est l’attaque de Tennessee qui a été modifiée. Vrabel a lancé Ryan Tannehill, concentré davantage le jeu sur Derrick Henry et bénéficié de l’apport du receveur rookie A.J. Brown (1051 yards). La défense était restée sur le même rythme, puis a écoeuré New England et Baltimore en play-offs.

C’est face à ces mêmes Ravens dimanche que les Titans et Mike Vrabel tenteront de s’imposer et de se positionner davantage vers une nouvelle qualification pour les play-offs.

Source: https://www.lequipe.fr/Football-americain/Actualites/Ryan-tannehill-derrick-henry-et-mike-vrabel-ont-fait-grandir-les-tennessee-titans/1197062#xtor=RSS-1

JA News – Ryan Tannehill, Derrick Henry et Mike Vrabel ont fait grandir les Tennessee Titans