La plus grande néo-banque au monde se lance dans le trading

Avec 30 millions de clients, l’établissement brésilien Nubank continue d’investir et annonce avoir acquis la plateforme de trading Easynvest. Cette opération – la troisième depuis le début de l’année – lui permet de s’implanter sur le marché des capitaux avec une plateforme de plus de 1,5 million d’utilisateurs, soit la moitié des particuliers brésiliens investissant dans des actions.

Au sein du pays, la hausse exponentielle du nombre de ménages se tournant vers la bourse se fait ressentir. Une étude de la bourse de Sao Paulo annonçait ainsi que le nombre de Brésiliens investissant en bourse avait augmenté de 76 % entre décembre 2019 et août 2020. La crise sanitaire y a fortement contribué, à l’image de ce que la fintech américaine Robinhood connaît également.

D’ailleurs, Easynvest jouit de la forme olympique de l’Américain, qui a déjà pu lever près d’un milliard de dollars depuis le début de l’année. Le marché est stratégique : les ménages se tournent vers les bourses pour placer leur épargne, et profitent de l’essor des plateformes accessibles au modèle sans commission qu’offrent ces plateformes.

Le PDG de la néo-banque brésilienne Nubank suit cette stratégie avec le rachat d’Easynvest. « Le marché actuel des investissements au Brésil est rempli de produits complexes et coûteux et entouré de conflits d’intérêts. Moins un client a de revenus et d’éducation financière, plus ses options d’investissement sont mauvaises » prévenait-il, en ajoutant que « cela crée une énorme opportunité de reproduire l’approche de Nubank pour apporter simplicité et efficacité à un marché complexe et utiliser la technologie et l’orientation client pour démocratiser l’accès à d’excellents produits de services financiers pour tous ».

Le montant du rachat n’a pas été divulgué. Mais il est certain que les 3 millions d’investisseurs brésiliens vont augmenter, et la plateforme Easynvest en profitera dans la majorité des cas alors que le pays ne possède pas vraiment de banques en ligne concurrentes et que de nombreux citoyens font de Nubank leur premier établissement bancaire dans un pays encore organisé avec des paiements en cash (70 %).

Nubank est en forme et continue d’investir. Cette plateforme de trading est sa troisième acquisition depuis le début de l’année. Difficile d’imaginer qu’encore l’année dernière, la néo-banque ne possédait que cinq millions de clients, l’équivalent de N26 dans le monde en janvier dernier. Depuis, l’établissement s’est déployé au Mexique, et revendique chaque jour plus de 42 000 clients supplémentaires.

ING a fait évoluer son offre historique au début du mois de septembre. Frédéric Niel, directeur de la banque en…

Actuellement, l’Apple Card n’est disponible qu’aux États-Unis. Mais de nouveaux indices suggèrent qu’Apple pourrait très bientôt lancer ce service dans…

Presse-Citron 2005 – 2020 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies

Source: https://www.presse-citron.net/la-plus-grande-neo-banque-au-monde-se-lance-dans-le-trading/

JA News – La plus grande néo-banque au monde se lance dans le trading