Test Star Wars Squadrons : passez à la vitesse lumière !

Découvrez dès maintenant notre test de Star Wars Squadrons sur PS4 dans sa version VR ! Prêt à passer en vitesse lumière et à devenir le meilleur pilote de la Galaxie ?

Un an après avoir sorti le très bon Star Wars Jedi Fallen Order, Electronic Arts est déjà de retour avec un nouveau jeu Star Wars. Cette fois, il n’est pas question d’un jeu uniquement solo qui nous plonge en plein milieu de la trilogie originale et la prélogie au moment où les JEDI sont portés disparus, mais plutôt d’un jeu principalement multijoueur qui met l’accent sur la vraie Guerre des Étoiles. C’est à dire, un jeu uniquement orienté vers les batailles dans l’espace à bords des plus mythiques vaisseaux de la saga Star Wars.

Très critiqué et controversé par sa politique du Season Pass, des micros-transactions et autres DLC douteux avec les deux derniers Star Wars Battlefront, EA a complètement changé sa formule en promettant de nouveaux jeux pensés surtout pour les joueurs. Promesse tenue avec Jedi Fallen Order l’année dernière. En sera-t-il de même cette année avec ce Star Wars Squadrons ? On voit cela tout de suite avec notre test. Prêt à passer en hyper-espace ?

Star Wars Squadrons débute par un prologue qui se déroule au moment de Star Wars Épisode IV – Un Nouvel Espoir. Plus précisément, l’action se déroule peu de temps après la destruction de la planète d’Alderaan. Une planète sacrifiée pour faire pression sur la Princesse Leia et montrer la puissance de l’Étoile Noire.

Plus que jamais, l’Empire de Dark Vador terrorise la Galaxie. La mission des chasseurs impériaux est de retrouver les derniers réfugiés de la planète Alderaan. Tandis que du côté des Rebels, l’objectif sera de sauver les innocents. Un prologue qui nous permet de nous familiariser avec les différentes commandes du vaisseau, de nous habituer à sa conduite et de découvrir les premières minutes du scénario avec ces événements parallèles où nous incarnons tantôt l’un des meilleurs pilotes de la Resistance, tantôt l’un des meilleurs pilotes de l’Empire.

Les vrais événements de Star Wars Squadrons se déroulent ainsi quatre ans plus tard au moment où la Resistance met au point un plan secret. Bien que l’Empire du seigneur Vador et du chancelier Palpatine est tombé, de nombreuses troupes impériales continuent de se rassembler pour former un nouvel Empire. Nous prenons ainsi part à la mise en place du projet secret Star Hawk.

Vous l’aurez compris, tout l’intérêt du scénario repose ainsi sur les rebels qui constituent la « Nouvelle République » qui vont essayer de mettre au point leur nouvelle arme secrète. Tandis que l’Empire Galactique (du moins ce qui peut en rester) mettra tout en œuvre pour découvrir les informations autour du projet Star Hawk afin de détruire le projet. Quelques regrets au niveau du scénario assez bancal. Le jeu se déroule après la bataille d’Endor (Star Wars VI : Le Retour du Jedi) avec un Empire à l’agonie, mais qui est pourtant présent en masse dans la Galaxie. Cependant, pour éviter d’en faire trop, nous nous retrouvons avec des batailles « limitées » qui ne sont donc pas épiques pour éviter de nous replonger au moment de la Grande Guerre. On a un peu l’impression que les équipes de Motive Studios n’étaient pas trop inspirées au moment de la rédaction du scénario.

La campagne solo vous proposera 15 missions qui vous occuperont environ une petite dizaine d’heures de jeu. Vous n’aurez pas le choix de faire la campagne du côté de l’Empire ou des Rebels, vous allez tour à tour alterner les points de vue de chaque camp !

Avant d’entrer dans le vif du sujet et de poursuivre ce test, autant être claire. Le jeu dans sa version « normale » et le jeu dans sa version VR n’ont absolument rien à voir ensemble. Lors de notre test, nous allons vous détailler nos impressions sur la version VR du titre testé à partir d’une version éditeur sur PS4 Pro.

La version « normale » de Star Wars Squadrons est vraiment sublime grâce aux performances du moteur Frosbite. Cependant, il s’agira sans doute du genre de jeu qui ne vous occupera pas plus d’une heure et ne vous amusera guère plus. Le manque de sensation est assez critique et un sentiment de répétition et de lassitude se fera vite ressentir.

Pour ce qui est de la version « VR », cette dernière est forcément bien moins jolie. On commence à ressentir les limites de ce bon vieux PSVR qui fête aujourd’hui ses quatre ans, bridé en 720p. Vivement la nouvelle version sur PS5. Cependant, le jeu est vraiment beaucoup plus intéressant dans cette version. Si vous êtes fans de Star Wars, vous serez obligés d’avoir un sourire jusqu’aux lèvres lors de votre premier vol en X-Wing. Lors de votre premier démarrage, de vos premières minutes de vol ou encore lors de votre passage en vitesse lumière ! Clairement, sans cette option VR, il est assez délicat de se plonger pendant de nombreuses heures dans Star Wars Squadrons.

Et pour être tout à fait honnête, même en réalité virtuelle, le jeu atteint très vite ses limites. Le solo reste intéressant malgré son scénario assez prévisible et discutable, mais les missions sont vite redondantes. En ligne, c’est pire. Très peu de modes de jeu qui se révèlent vite être répétitifs et longs. Mais nous y reviendrons un peu plus tard au cours du test.

Si chaque jeu de l’univers Star Wars est forcément avant tout pour les fans, il faut admettre que ce Squadrons l’est d’autant plus. Avec Star Wars Jedi Fallen Order, les fans d’aventures et de jeux narratifs peuvent y trouver leur compte. Avec les Battlefront, ce sont les fans de jeux de tirs qui pouvaient là encore y trouver leur compte.

Avec Star Wars Squadrons, les passionnés de combats aériens seront comblés, mais le jeu est quand même très ancré dans l’univers Star Wars. Même en VR, le jeu manque cruellement de sensations de vitesse. C’est mou et heureusement que les différentes manœuvres que nous force à faire le jeu dynamisent le gameplay pour ne pas s’endormir aux commandes de notre vaisseau. Sans la VR, on ne vous explique même pas à quel point le jeu est lent.

De plus, les missions deviennent vite répétitives. Chaque début de mission est généralement différent (attaque directe d’un convoie, repérage d’une zone ennemie, pister des alliés, etc…), mais la finalité est la même. L’ennemi attaque, on neutralise les chasseurs de première classe, on s’attaque au vaisseau plus gros, on protège notre flotte et l’on s’échappe en vitesse lumière. En gros, la plupart des missions vont se dérouler ainsi. Seules deux ou trois vont pouvoir se distinguer sur les 15 disponibles, mais globalement le jeu reste assez limité.

La véritable plue value seront les lieux, les petites références dans les dialogues qui feront sourire les fans. Mais là encore, cela reste très subtil et délicat étant donné l’époque à laquelle se déroule le jeu. La plus grande force sera le Lore de Star Wars qui sera parfaitement respecté. Des lieux emblématiques, le sound-design incroyable, la fidélité des vaisseaux. Cela fait une sacrée différence !

Que ce soit en VR ou en version « normale », le pilotage des huit vaisseaux (quatre pour l’Empire Galactique, et quatre pour la Nouvelle République) est un véritable petit bonheur. Alors oui, parfois il est assez difficile de nous repérer dans l’espace, il n’est pas rare de voler à l’envers, mais la jouabilité est simple. Nous avançons et nous pivotons avec le stick analogique gauche tandis que nous nous dirigeons et nous choisissons la direction avec le stick analogique droit.

Pour la VR, l’effet de Motion Sickness peut forcément poser soucis aux personnes qui sont fragiles. Car oui, même si la sensation de vitesse n’est pas ultra présente, vous allez tourner, virer et faire autres vrilles dans tous les sens ! Et cela peut déranger certains joueurs qui n’y arrivent vraiment pas avec les jeux en VR.

Alors que Star Wars Squadrons fut « vendue » comme un jeu en partie online, on était très enthousiaste à l’idée de nous lancer dans l’aventure et notre carrière de pilote « en ligne ». Là encore, la douche sera froide. Seulement trois modes de jeux sont disponibles avec le « Combat Aérien », la « Bataille de Flotte » et la Bataille de Flotte contre IA ». C’est tout.

Le combat aérien est un peu ce qui peut s’apparenter au mode « mêlée générale en équipe » dans les traditionnels FPS (comme Call of Duty ou Battlefield). Deux équipes de cinq joueurs s’affrontent pendant un quart d’heure et l’équipe qui a fait le plus de kills gagne.

La bataille de flotte et la bataille de flotte contre IA sont les mêmes modes de jeu. La seule différence est que dans la version « contre IA », ce sont cinq joueurs humains qui jouent en ligne contre cinq bots IA. Tandis que la version « normale » ce sont cinq joueurs humains contre cinq autres joueurs humains. L’idée est de faire une partie (d’une demi-heure), ou vous avez différents objectifs (très répétitifs) à accomplir avec comme objectif final la destruction du principal vaisseau ennemi. Pendant plus de 30 minutes, vous allez devoir détruire les vaisseaux ennemis, protéger votre camp, survivre, etc… C’est long, très long et cela va vite vous lasser.

De plus, l’ensemble des modes de jeu se font sur seulement six maps (Abysse de Zavian, Galitan, Esseles, Chantier Navals de Nadiri, Sissubo et Yavin). La progression online est très basique, à chaque fin de mission vous allez gagner des points d’expérience ainsi que des points pour améliorer votre vaisseau.

Il y avait beaucoup de promesse et d’ambition dans ce Star Wars Squadrons. Mais le défi était peut-être un peu trop grand pour être réalisé parfaitement. Le jeu est sympathique et nous promet de nous amuser et régaler les fans pendant de petites heures lors des premières virées dans la Galaxie à bord d’un X-Wing en VR. Mais le jeu est malheureusement bien trop faible au niveau de son contenu solo et online. Répétitifs, avec un manque cruel de sensations (même en VR), hélas, nous sommes obligés de ressortir un peu frustrés de cette expérience qui sera sans doute plus complète au fil des mois (on l’espère à travers des DLC et des mises à jour gratuites).

Une expérience surtout réservée aux fans (s’ils ont de la chance d’être équipés en VR). Pour les autres, Star Wars Squadrons risque d’être une expérience très vite lassante et qui manquera, hélas, d’intérêt pour eux.

RED by SFR et Bouygues Telecom font des promotions sur leur box internet. Elles sont top !

Amazon Prime Day, ça continue en ce dimanche. Le marchand poursuit ses offres flash jusqu’à ce soir minuit. Voici notre…

Au moment de la précommande, la PS5 et la PS5 Digital Edition ont été prises d’assaut. Comment la réserver ?

Besoin d’élargir la mémoire de vos produits, n’attendez pas et gagner 128 Go de stockage grâce à la carte microSD…

A l’occasion des Samsung Days, le fabricant offre de (très) belles remises sur toute sa gamme.

Découvrez dès maintenant notre test de Star Wars Squadrons sur PS4 dans sa version VR ! Prêt à passer en vitesse…

Protéger son iPhone est quasi-obligatoire pour lui assurer sa longévité. Ci-dessous, notre sélection avec la meilleure coque, skins et films…

Le prochain film Matrix pourra-t-il vraiment avoir un aussi grand retentissement que le tout premier ? C’est en tout cas ce…

Des habitants de la ville de Suzhou se sont fait entendre contre un dispositif qui menacerait les droits de l’homme.

On a testé le Samsung Galaxy A21s, un smartphone entrée de gamme, aux faux airs de “grand”.

Découvrez dès maintenant notre test de Crash Bandicoot 4 It’s About Time sur PS4 et Xbox One. Le digne successeur…

OnePlus vient d’annoncer le OnePlus 8T, son tout nouveau smartphone 5G. En pleine restructuration, le constructeur revoit sa stratégie et…

Presse-Citron 2005 – 2020 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies

Source: https://www.presse-citron.net/passez-a-la-vitesse-lumiere-dans-notre-test-de-star-wars-squadrons/

JA News – Test Star Wars Squadrons : passez à la vitesse lumière !